NOUS ENVOYER UN EMAIL À info@enfantsdebirmanie.com
NOUS APPELER 0456 558 215
FAIRE UN DON

Foire aux questions

FAQ

FOIRE AUX QUESTIONS

Vous avez des questions sur la Birmanie, vous voulez vous assurer que vos dons seront bien utilisés, vous voulez être utile à l’association comme bénévole ou volontaire, vous voulez parrainer un enfant…

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des questions fréquemment posées, vous aurez des réponses.

Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à nous contacter par email.

QUESTIONS GÉNÉRALES

Où se trouve la Birmanie ?

La Birmanie se trouve en Asie du Sud-Est, entre l’Inde à l’ouest et la Chine et la Thaïlande à l’est. Le pays est grand comme 23 fois la Belgique avec ses 676.578 km2. Il y a 52 millions d’habitants.

Birmanie ou Myanmar ?

Le pays a changé de nom plusieurs fois au cours des siècles !

Lors de la colonisation par les Britanniques, il fallait un nom anglais qui fît référence à la population locale les « Barmar » et donc le nom du pays est devenu BURMA (Birmanie en français). Puis quand la junte militaire a pris le pouvoir, les villes ont été rebaptisées pour ôter toute connotation anglophone et ainsi la Birmanie est alors devenue le Myanmar en 1989. Depuis 2011, la junte ayant disparu, on a le choix pour le nom… et les personnes plus âgées préfèrent toujours BIRMANIE. Mais la jeune population actuelle utilise aussi bien l’un que l’autre.

Pourquoi aider la Birmanie ?

Et pourquoi pas ? Ce fut un coup de foudre pour ce pays lors d’un premier voyage. Une population tellement accueillante, souriante et qui manque cruellement de tout.

Comment choisissez-vous les lieux à aider ?

Au gré des voyages, on rencontre des personnes, on découvre des villages, que l’on estime susceptibles d’être aidés, peu importe où ils sont situés. D’une discussion avec l’un ou l’autre responsable local naît un projet. Ensuite, on en évalue la faisabilité.

Quel est le régime politique actuel ?

Après la junte c’est devenu une démocratie… mais nous ne faisons pas de politique, donc nous préférons ne pas discuter de ce sujet sur notre site qui a pour seul but l’aide à une population en difficulté.

Peut-on circuler dans le pays en toute sécurité ?

On est à l’aise partout, on ne se sent pas du tout épié ou clairement surveillé, on se sent vraiment en sécurité.

Avant l’apparition importante de touristes, il n’y avait que très peu de vols, de violence, de meurtres… actuellement c’est en augmentation surtout dans les grandes villes mais on n’atteint pas des chiffres semblables à ceux de nos pays occidentaux, pas encore !

Les Birmans ont tellement peur de se retrouver en prison qu’ils ne volent pas leur prochain, et encore moins un touriste.

L'école est-elle obligatoire ?

Oui et il y a très peu de personnes totalement illettrées. On compte en moyenne un taux d’alphabétisation de 95%.

Quelle est la religion du pays ?

Principalement, le bouddhisme (87 %) mais il y a aussi des chrétiens, des musulmans, des animistes, mais dans une faible proportion.

L'argent de l'association va-t-il bien à la population ?

L’intégralité des dons et de l’argent collecté lors de nos activités sert directement et uniquement à l’aide à la population locale.

Pour les parrainages, les projets en cours et parfois des aides spontanées dans une école ou un orphelinat…

Y-a-t-il des frais quand vous envoyez de l'argent en Birmanie ?

Il n’y a actuellement encore aucune possibilité d’envoyer de l’argent par voie de banque. Deux possibilités s’offrent à nous :

Western Union, qui fonctionne très bien, avec des frais modérés (environ 58 euros pour 2.000 euros).

Nous emportons aussi l’argent avec nous à l’ancienne et le distribuons directement où c’est utile. Nous n’avons donc pas ou peu d’intermédiaires, donc peu de frais.

Quelle est la part prélevée sur un don pour les frais de fonctionnement ?

Aucune part n’est prélevée des dons pour des frais de fonctionnement. On cherche des sponsors quand nous devons faire de la publicité ou quand nous avons des frais pour l’organisation d’activités.

Peut-on assister à l'AG ou aux autres réunions ?

Oui, tout le monde est le bienvenu et nous vous invitons d’ailleurs à venir nous rejoindre. La date de l’AG est inscrite dans l’agenda de l’année en cours, et est aussi diffusée par la newsletter mensuelle.

Fonctionnez-vous dans toute la Belgique ?

Partout où nous arrivons à mettre une activité en place. On ne refuse jamais une proposition et tout le monde est toujours le bienvenu.

PARRAINER UN ENFANT

Peut-on rencontrer l'enfant parrainé ?

Oui, sans aucun problème lorsque vous effectuez un voyage sur place. Nous organisons la rencontre et donc il faut nous le signaler avant votre voyage.

Comment correspondre avec l'enfant ?

Il suffit d’envoyer une lettre par e-mail à la responsable des parrainages, Orlane, qui se chargera de transmettre au correspondant sur place. Vous pouvez aussi faire parvenir un petit colis qui sera emporté lors d’un voyage à venir et remis à votre filleul(e).

Comment choisissons-nous les enfants ?

Nous choisissons des enfants de familles très démunies et depuis peu nous essayons surtout d’aider des enfants de villages.

Auparavant, nous avions une majorité d’enfants parrainés à Yangon pour plus de facilité, mais maintenant que nos projets se sont étendus et que nous sommes le plus souvent ailleurs qu’à Yangon, il est plus aisé de s’occuper aussi d’enfants de villages, qui ont moins aisément accès aux biens matériels que ceux de la capitale.

A quoi l'argent du parrainage est-il précisément dévolu ?

Les 20 euros par mois servent uniquement à la scolarité, c’est-à-dire à l’achat de l’uniforme scolaire, du matériel utile, parfois aussi pour faire les trajets. Mais jamais pour d’autres besoins tels que médicaments, nourriture…

Les enfants parrainés peuvent-ils venir en Belgique ?

Oui, mais principalement quand ils sont devenus majeurs.

A partir de 15 ans, il est déjà possible de demander un visa pour l’enfant qui voyagera seul; avant cet âge, l’enfant doit voyager avec un membre de sa famille.

Pour la Belgique, il faut faire une demande de visa touristique auprès de l’ambassade d’Allemagne à Yangon. mais il faut au préalable faire un dossier très complet. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’infos. Il est par contre actuellement impossible pour un jeune Birman de venir étudier en Belgique.

Pour la France, il faut s’adresser à l’Ambassade de Birmanie à Paris.

Peut-on faire un cadeau à l'enfant et comment le lui faire parvenir ?

Oui par l’intermédiaire d’un volontaire qui se rend sur place. Jamais par la poste, le service postal n’existant que dans les grandes villes. Bien souvent les habitants n’ont pas d’adresse postale en dehors des villes !

Quel cadeau faire à un enfant ?

Des choses simples et peu onéreuses.

Les enfants des villages ont besoin de lampes solaires afin de pouvoir étudier le soir à la maison. Nous vous proposons d’en acheter une via note association. Elles sont achetées sur place et distribuées rapidement.

On peut aussi offrir un livre en anglais, une lampe de poche solaire, une montre, un réveil matin mécanique, des pinces à cheveux, des bijoux fantaisies, un petit album photo avec vos photos de famille (si possible pas des photos de vacances, ils ont envie de découvrir votre pays) un livre à colorier avec des crayons…

En quelle langue l'enfant va-t-il m'écrire ?

Si l’enfant est très jeune, il écrira en birman et ce sera traduit en français avant de vous transmettre le courrier. Si l’enfant est plus grand et qu’il apprend déjà l’anglais, il répondra en anglais surtout si vous lui demandez. Ou parfois même en français pour ceux qui étudient les langues.

Dans quelle langue écrire à l'enfant ?

En français et cela sera traduit dans sa langue. Toutefois, si votre filleul(e) apprend l’anglais n’hésitez surtout pas à lui écrire en anglais.

L'enfant peut-il apprendre l'anglais ? Et le français ?

Il existe plusieurs possibilités : cours dans une école du type Institut Français à Yangon, mais c’est assez onéreux;  cours privés comme à notre école Ingyin School à New Bagan où l’on enseigne gratuitement l’anglais. Il y a aussi une école du